Éviter les collisions en marche arrière

Éviter les collisions en marche arrière

Inverser un véhicule et la loi


Dans tous les États, le code de la route stipule clairement qu’un conducteur ne doit pas conduire un véhicule en marche arrière à moins qu’il ne soit sécuritaire de le faire. La loi stipule également que les conducteurs ne doivent pas faire reculer un véhicule plus loin que ce qui est raisonnablement requis.

Dans le cadre d’une assurance responsabilité civile, le conducteur qui conduit en marche arrière est automatiquement considéré comme étant le conducteur fautif, quelles que soient les autres circonstances (par exemple, un autre véhicule stationné illégalement, un conducteur qui roule en marche avant à une vitesse excessive, etc.)

Conseils pour faire marche arrière en toute sécurité


Les incidents d’inversion se produisent généralement à basse vitesse et sont facilement évitables. Les conseils suivants vous aideront à éliminer la majorité des incidents liés à la marche arrière.

Évaluez l’état du véhicule – assurez-vous que les vitres sont propres et que les rétroviseurs sont positionnés correctement pour la hauteur du conducteur. Si le véhicule est équipé de capteurs de marche arrière, ceux-ci doivent être vérifiés régulièrement pour s’assurer de leur bon fonctionnement.
Avant de monter dans le véhicule, le conducteur doit vérifier les alentours, y compris les animaux ou les jeunes enfants qui pourraient se trouver à proximité, afin de déceler les dangers potentiels. Lors de la conduite de véhicules utilitaires avec des carrosseries hautes ou des charges empilées, le conducteur doit être conscient des objets aériens tels que les auvents ou les ponts et s’assurer que son véhicule s’y glisse en toute sécurité. En cas de choc, ils risquent d’endommager le véhicule ou de blesser des personnes à proximité. Lors de la marche arrière d’un véhicule lourd, le conducteur doit s’assurer que la surface du sol est suffisamment solide pour supporter le poids du véhicule.

Demandez de l’aide – Si, après avoir vérifié les alentours, un conducteur n’est toujours pas sûr de faire marche arrière en toute sécurité, il devrait demander de l’aide. Le guide doit être positionné de façon à être facilement visible et à être à l’abri des autres véhicules.
Reculez lentement.
Ne jamais faire marche arrière d’une route secondaire sur une route principale ou une route achalandée.
Encouragez les conducteurs à faire marche arrière lorsqu’ils se garent, afin qu’ils puissent rouler vers l’avant lorsqu’ils sortent.
Initiatives de gestion des risques à envisager
Si l’inversion d’incidents est un problème pour votre organisation, il y a quelques initiatives que vous pouvez envisager.

Intronisation du véhicule – Lorsque les employés utilisent un nouveau type ou un nouveau style de véhicule pour la première fois, ils doivent effectuer une intronisation complète. Pour ce faire, il faut notamment positionner correctement tous les rétroviseurs, se familiariser avec l’emplacement de toutes les commandes et s’entraîner à reculer le véhicule.

Rétroviseurs extérieurs – Certains types de véhicules ont moins de visibilité que d’autres en marche arrière. Dans ces cas, envisagez d’installer des rétroviseurs d’angle mort.

Sélection des véhicules – Si possible, choisissez des véhicules plus petits et plus faciles à garer dans des endroits exigus ou achalandés.

Technologie du véhicule – Envisagez d’acheter des véhicules équipés de capteurs de marche arrière ou de caméras, mais il est important de vous assurer qu’ils servent à compléter, et non à remplacer, la vérification physique des dangers par le conducteur et à regarder en marche arrière.